Le président de l’Ordre, trop proche de la FMF ?


C’est en tout cas l’accusation formulée par la CSMF, qui a mal supporté les critiques contre l’avenant N° 8 et l’entrée des réseaux dans notre système de soins, formulées par voie de presse par le président du conseil national de l’Ordre.
Ce dernier répondait aux vives critiques lancées par la jeune Union nationale pour une médecine libre (UFML), qui lui avait reproché, dans une longue tribune, son mutisme dans cette période d’agitation du corps médical. "La CSMF, premier syndicat médical français, est consternée par les propos du président du conseil national de l’Ordre des médecins", rapporte le syndicat, en rappelant que l’Ordre avait également vertement critiqué la convention 2011.
Pour la CSMF, signataire de l’avenant N° 8 : "le président de l’Ordre prétend que cet avenant donne aux caisses des pouvoirs exorbitants et supprime les garanties que les médecins avaient ; ce qui est grossièrement faux. Ceci démontre bien qu’il n’a pas bien lu le texte de cet avenant, comme beaucoup d’ailleurs".
La Confédération estime que le président de l’Ordre a, une fois de plus, "un comportement déplacé et qu’il sort de son rôle", travestit la vérité et désinforme les confrères pour "semer la panique".

source: egora.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Lettre au nouveau président de la CDC (Mr MOSCOVICI)

Monsieur  le Président,   C’est avec intérêt que nous prenons acte de votre entrée en fonction à la Présidence de la Cour des Comptes don...