SOUTIEN DR LE MARDELEY


Le MIOP soutient le Dr Jean Yves LEMARDELEY, dans sa contestation de l’ordre des médecins.


Médecin généraliste à Mortain (Manche) depuis 42 ans, le Dr Jean Yves LEMARDELEY a lu attentivement le dernier rapport de la Cour des Comptes du 9 décembre 2019, accablant pour l’ordre des médecins. Il a alors décidé de ne payer que partiellement la cotisation ordinale, en réglant les parts départementale et régionale, en « oubliant la nationale ». Dénonçant « le petit business entre amis … », il a souhaité s’opposer à « cette mascarade qui dure depuis trop longtemps », en attendant que l’institution rende des comptes et propose des mesures concrètes rectificatives. 

N’ayant rien vu venir, il a renouvelé son insoumission en 2021…il se retrouve ce 23 mars 2022 devant le Tribunal d’Avranches suite à la procédure de recouvrement lancée par le conseil de l’ordre. Ce dernier considère sa démarche comme un refus total de paiement de cotisation et souhaite récupérer au minimum les deux années impayées, pour une somme de 770 €.

Le MIOP considère que cette affaire illustre le désaveu croissant de l’institution ordinale qu’expriment les professionnel-le-s et les citoyen-ne-s (cf les appels inter-associatifs de mars et novembre 2021). Les dossiers accablants se multiplient, le tout dernier concernant le conseil régional d’Occitanie* s’ajoute à une longue liste.

Le MIOP tient à exprimer tout son soutien à la résistance du Dr LEMARDELEY et demande aux divers responsables politiques d’organiser un débat public sur ces regroupements obligatoires liberticides que sont les ordres professionnels, pour mettre en place les mesures indispensables à notre vie démocratique. 



*Le Dr Jean THÉVENOT, accusé de multiples malversations, se retrouve couvert par sa hiérarchie ordinale et maintenu à son poste de président du conseil régional des médecins d’Occitanie…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

CP AFFAIRE LE SCOUARNEC: le CNOM ne doit PAS être partie civile

QUAND L’ORDRE DES MEDECINS FAIT UN ENORME MENSONGE ! Pour se dédouaner de son inaction alors qu ’ il avait connaissance des faits, l ’ ordr...